SRI LANKA ROAD TRIP | Ella to Tissamaharama Laura Blue
Laura Blue, photographe de Savoie et Haute-Savoie
Photographe, Savoie, Haute-Savoie, Rhône Alpes, Mariage, grossesse, Photographe de Savoie, Portrait
50924
post-template-default,single,single-post,postid-50924,single-format-standard,theme-borderland,eltd-core-1.0.3,woocommerce-no-js,ajax_fade,page_not_loaded,boxed,borderland-ver-1.17, vertical_menu_with_scroll,smooth_scroll,,fade_push_text_right,grid_1300,wpb-js-composer js-comp-ver-5.6,vc_responsive

SRI LANKA ROAD TRIP | Ella to Tissamaharama

SRI LANKA ROAD TRIP | Ella to Tissamaharama

Dernier réveil à Ella. Dernier petit déj dans la forêt tropicale. On mange (un peu trop) sans savoir ce qui nous attend niveau transport. Les petits dej ici au Sri Lanka sont quasi tous les mêmes, dans tous les hôtels. Toasts, beurre, gelée qui fait office de confiture, café ou thé local (bah oui tant qu’à faire autant goûter le FAMEUX thé du Sri Lanka sur place !), omelette et des fruits (mini bananes, papaye, pastèque, ananas…).

 

 

Le soleil est avec nous ce matin, ça fait du bien ! On se rend à l’arrêt de bus et nous prenons un bus BLINDÉ qui devrait durer 1h45.
Premiere surprise : pas de place assise. On doit donc rester debout devant la porte OUVERTE arrière du bus. Le bus démarre et commence sa route périlleuse en descendant les lacets de la montagne.
Deuxième surprise : la dangerosité de notre place dans le bus !! Des passagers Sri Lankais nous proposent leur place dans le couloir entre les sièges au milieu du bus en nous voyant presque tomber du bus à chaque virage. C’est très sympa de leur part.
Troisième surprise : on ne voit pas la route ni l’extérieur par les fenêtres tellement le bus est plein, les virages se font serrés et pris à toute vitesse, le petit dej a du mal à du mal à rester dans nos estomacs. Voyant ma copine de voyage pas bien du tout, une femme lui cède sa place assise près de la fenêtre, et un homme me cède la sienne. Ils ont du se dire “mais qu’est ce qu’elles sont fragiles ces européennes !”. Hé Oh nous aussi on a des montagnes mais on conduit pas aussi brutalement !
Voilà pour la petite histoire.

 

Tissa est une ville qui compte énormément de rizières.

 

Après 1h45 de trajet, qui s’est calmé vers la fin, l’air se fait déjà plus lourd et chaud. On a rejoint le sud de l’île. On descend du bus, choppe un tuk tuk et on lui indique notre hôtel. On discute avec notre chauffeur et celui ci nous apprend qu’il peut nous booker une excursion safari le lendemain matin. Nous sommes intéressées car on avait prévu d’en faire un mais je me méfie quand même des faux bons plans attrape touristes. Il nous amène dans son local et nous explique tout, nous donne le prix, nous dit qu’il est moins cher que d’autres etc etc… On finit par se laisser convaincre quand il nous dit que d’autres voyageurs seront avec nous demain. On ne paiera que le lendemain. Il nous donne rdv à notre hôtel le lendemain vers 4h du matin.

 

Nous séjournons à l’hôtel Nature Resort, un super super hôtel ! Un hôte timide mais excellent cuisinier. Moi qui ne mange pas épicé, il nous a fait des plats sur mesure tellement bons. On s’est clairement gavées pendant notre séjour chez lui. Et je ne vous parle pas de ses omelettes aux legumes au petit déjeuner…. Un délice ! Je vous recommande vraiment cet hôtel.

 

 

JOUR 6 : LE SAFARI 
C’est avec un peu d’appréhension que nous nous levons à 3h30 le matin du 6e jour. “Et si c’était une arnaque ? Et si il venait nous chercher pour nous vendre ou nous séquestrer ?”. Les peurs typiques de touristes quoi. On sort donc de l’hôtel et une grosse jeep des familles nous attend garée devant. Ca c’est de la voiture de Safari ! Un tank le machin.
Un homme américain est déjà à bord, puis nous allons chercher un homme originaire de Dubai et un couple Australien. C’est bon on est rassurées !

Il fait encore nuit quand nous prenons la route, direction le parc national de Yala.

 

 

 

 

Lorsque nous arrivons à l’entrée du parc, il faut payer notre chauffeur. Le soleil se lève tout juste et nous avons droit à un superbe levé de soleil sur une aire un peu désertique. C’est trop beau. D’autres jeeps sont garées sur le parking sur parc national. Le rôle de notre chauffeur est de nous faire entrer les premiers pour voir le plus d’animaux possible pendant que le parc est encore paisible. C’est donc une course contre les autres touristes qui commence. “Go go go, get on the jeep ! Get on the jeep !”.

Nous entrons dans le parc et nous voyons d’office deux éléphants se balader au loin. On nous apprend qu’il y a un léopard dans le parc et qu’on le verra si on est chanceux. On ne l’a pas vu.
Cependant on a vu des crocodiles, plein de sortes d’oiseaux, des buffalos, des biches (de vrais Bambi !!!), des peacocks, des espèces de renards, des vaches sri lankaises. La balade dans le parc national a duré environ jusqu’à midi – 13h. On a pas payé 40 euros pour rien au moins !

 

 

Au milieu de notre escapade, vers 10h, toutes les jeeps se sont réunies sur une plage, où on a pu déguster des fruits en guise de petit dej tous ensemble. Trop sympa comme attention !
On est ensuite tous allés admirer l’océan, et nous avons fait notre fameuse photo sur la jeep.

 

 

 

Après cette escapade riche en rencontres, en paysages mais aussi en déception car on a pas vu tant que ça d’animaux sauvages, notre super chauffeur nous ramène à notre hôtel. On est fatiguées et on crève de faim. Notre hôte nous prépare un repas succulent comme d’habitude. Après une sieste, on part se balader dans Tissa. Les locaux nous regardent bizarrement et viennent nous parler. Ils nous posent TOUS les mêmes questions : “Est ce que vous êtes soeurs ?”, “Est ce que vous êtes mariées ?”, “Est ce que vous avez un travail ?” et “D’où venez vous ?”. C’est plutôt drôle :).

 

Le climat ici à Tissa est très chaud et très lourd. On a beaucoup de mal à supporter la chaleur, et heureusement qu’il y a l’air conditioner dans la chambre pour ne pas mourir de chaud la nuit ! (A savoir : il faut en général payer un supplément par nuit pour bénéficier de la climatisation dans les chambres d’hôtel).

 

Demain on repart déjà pour notre prochaine et dernière destination : le bord de mer. Le plein sud !

 

BILAN TISSA / YALA : 
La ville de Tissa en elle même a peu d’intérêt à mon goût. Cependant j’ai beaucoup aimé le Safari malgré la déception de pas avoir vu autant d’éléphants que j’aurai voulu (3 au total) ni le léopard… Mais le cadre du parc national qui est d’ailleurs protégé est magnifique et l’excursion en vaut la peine. 1 jour et demi nous a amplement suffi.

 

RDV sur les plages paradisiaques dans le prochain article ! Bye.

Laura Caby
No Comments

Post a Comment