ICELAND TRIP | JOUR 6 Laura Blue
50848
post-template-default,single,single-post,postid-50848,single-format-standard,theme-borderland,eltd-core-1.0.3,woocommerce-no-js,ajax_fade,page_not_loaded,boxed,borderland-ver-1.17, vertical_menu_with_scroll,smooth_scroll,,fade_push_text_right,grid_1300,wpb-js-composer js-comp-ver-5.6,vc_responsive

ICELAND TRIP | JOUR 6

ICELAND TRIP | JOUR 6

NEXT STOP : JOKULSARLON (2h30 de Vik)
C’est très fatiguées que nous conduisons jusqu’aux glaciers de Jokulsarlon. Nous attendons avec impatience de voir les fameux icebergs de nos propres yeux. La route est dépaysante, comme à chaque fois que nous conduisons. Le temps a changé, il fait tout gris et nous avons droit à de la pluie.
Nous arrivons enfin à Jokulsarlon, et nous devons traverser un pont, duquel on voit les montagnes enneigées et le glacier sur notre gauche, et l’océan sur notre droite. Nous garons le van sur le parking des touristes, et nous nous approchons de l’eau. Le paysage est époustouflant !

Des icebergs ! On se croirait dans Titanic ! J’en avais jamais vu avant, et je suis impressionnée par la couleur de l’eau et des blocs de glace. Un bleu “polaire”, c’est magnifique ! Nous avons l’immense chance de nous trouver au bon endroit au bon moment car un phoque passe devant nous en nageant entre les icebergs. C’est trop fou !

On peut grimper sur une butte qui sépare ce “lagon” du reste de l’océan pour avoir une vue sur tout le paysage glacier.


De l’autre côté de cette butte, il y a la FAMEUSE plage de diamants. La Diamond Beach. Nous avions hâte de voir enfin si cette plage est aussi magique que le prétendent les réseaux sociaux. Et bien je n’ai pas été déçue !

La plage est immense et est parsemée de cristaux de glace de toutes tailles. Enfait, on a pu voir que les icebergs qui se trouvent de l’autre coté de la butte sont emportés par le courant jusqu’à rejoindre l’océan où certain s’échouent sur cette plage. Le sable noir qui contraste avec la transparence des cristaux, c’est tout juste magique. C’est définitivement un spot à ne surtout pas manquer si vous visitez l’Islande.
Nous avons garé le van sur le parking de la plage et avons passé la nuit ici, dans l’espoir de se réveiller avec une vue sur l’océan et ses “diamants”. Et ce fut la pire nuit du séjour haha. Nous avons été frappées par une tempête violente qui a balancé le van de droit à gauche toute la nuit, avec une forte pluie et un froid glacial. On a eu peur que l’eau de la mer monte et emporte le van donc on vérifiait toutes les heures si tout allait bien dehors et si les autres vans étaient toujours là ! (#paranoia).
Au petit matin, nous nous sommes réveillées difficilement mais avec en effet une jolie vue (pluvieuse). J’adore. Je donnerais tout pour me réveiller tous les matins avec un tel paysage.

Nous avons profité de la plage un petit moment, et après avoir ramassé un peu de sable que nous avons gardé dans des petits pots en souvenir, nous avons repris la route direction notre dernier spot, et pas des moindres : les falaises de Dyrholay.

NEXT STOP : DYRHOLAEY
Plus on longe la côte dans le sens inverse pour revenir vers Vik, plus le temps d’adoucit. Le soleil est de retour et on s’arrête sur la route pour admirer le paysage qui semble venir tout droit d’une autre planète. On s’arrête aussi pour caresser les chevaux parce qu’on est obsédées par ces animaux haha.

Sur la route, juste avant la montée pour les falaises, on a trouvé un lieu incroyable tout à fait par hasard, et vous allez voir qu’il est plutôt insolite.
Il s’agit d’une grande “plage” de sable imbibé d’eau, qui donne cet effet de reflet. C’est tout juste magnifique ! On a l’impression de marcher sur un miroir. Plutôt cool pour prendre des photos canons ;). Vous pouvez d’ailleurs aller voir ma vidéo pour voir la petite choré improvisée de Laura sur ce sable miroir.

Après avoir fait joujou avec la nature, nous reprenons le van direction le haut de la falaise de Dyrholaey. Avertissement : si vous avez un van d’une certaine taille du genre gros camping car, il vous sera impossible de grimper la colline avec. La route est mauvaise et fait partie des chemins non praticables avec certains modèles de véhicules, et il est préconisé d’utiliser un véhicule genre 4×4 pour y monter. Nous avons pu monter (tout doucement) avec notre petit van, donc c’est tout à fait faisable, mais à vos risques et périls si vous décidez de tenter l’ascension malgré les avertissements en bas de la colline.

Nous nous garons sur le parking, c’est la fin de journée, le soleil est déjà bien bas, ce qui colore le ciel et les alentours. Il fait bon. Et la vue est imprenable. Magnifique. Je n’ai pas de mots. Il y a nous, les autres quelques personnes, et l’immensité du monde devant nous.

En faisant le tour vous avez plusieurs points de vue, tout aussi fabuleux, avec l’océan à perte de vue.

Cet instant restera pour moi un des plus beaux moments de ma vie. C’est un ressenti indescriptible, et il faudrait que j’invente des mots pour en parler, mais si vous visitez l’Islande, vous comprendrez sûrement ce que je veux dire. Les paysages sont extraordinaires, l’air est pur et les couleurs sont belles. J’ai passé une semaine qui m’a changée, qui m’a ouverte à de nouveaux horizons et je remercie ma copine de voyage Laura d’avoir partagé cette expérience avec moi.
C’était que du bonheur  ♥

Antoinette Scravaglieri
No Comments

Post a Comment